Copier-coller

couv-medium-32-33
Médium


À l’ère numérique, la copie ne change pas seulement d’échelle, mais aussi de portée stratégique et culturelle. La pratique du copier-coller doit en ce sens être réexaminée pour que soient d’abord distingués le plagiat – favorisé par la disponibilité des ressources et l’efficacité des moteurs de recherche – et les techniques de collecte et de montage – vecteurs d’une dynamique d’appropriation des biens culturels. La dimension technique de la copie doit ensuite être replacée au centre de la performativité numérique. Des diverses formes de copie transitoire, indispensables à la circulation des informations, à la duplication algorithmique des données, qui fait aujourd’hui la loi sur les réseaux, c’est toute l’économie de la publication qu’il faut repenser. Dans ce contexte, plutôt qu’un durcissement du copyright, c’est d’une défense d’un Internet public que nous avons besoin, afin d’endiguer la logique de silos que les grands acteurs du Web appliquent à la gestion du cloud.

Copie : modes d’emploi, Médium N°32-33, 2012
Coordonné par Louise Merzeau et Régis Debray

Publication faisant suite au séminaire organisé à la Fondation des Treilles en avril 2012

treilles-copie

Consulter le sommaire du numéro sur Cairn

logo-pdf Télécharger l’article sur Hal-SHS

Visiter le site de la Fondation des Treilles
Visiter le site de la médiologie

Pour citer l’article

Louise Merzeau, “Copier-coller”, Médium, 32-33 (2012) p. 312-333.

Une réflexion au sujet de « Copier-coller »

  1. Ping : L’art du Copié-Collé – présence numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *