D’un nouvel objet de savoir au milieu de tout nouvel objet

sfsic_logoDigital Studies et SIC. Divergences ou complémentarités ?


En l’espace d’une quinzaine d’années, un déplacement général s’est opéré : de nouvel objet d’étude, le numérique est devenu le milieu de tout nouvel objet, à la fois écosystème et horizon de toute nouvelle question de recherche. Parallèlement, les SIC ont vu leur structuration comme leur position par rapport aux autres disciplines évoluer. De périphérique, leur expertise s’est retrouvée au cœur des stratégies industrielles comme des politiques publiques et des grands débats de société. Dans le champ même de la discipline, la question de l’usage s’est progressivement recentrée, à mesure que la traçabilité numérique et la personnalisation de l’information en faisaient un enjeu économique, éthique et culturel majeur.

Journée d’étude organisée par la Commission Recherche et Animation de la Recherche de la SFSIC, à l’initiative de Françoise Paquienséguy.

30 Mars 2016, Cnam, Salon d’Honneur – Paris

• support de la présenttaion

Consulter le programme sur le site de la SFSIC

2 réflexions au sujet de « D’un nouvel objet de savoir au milieu de tout nouvel objet »

  1. Ping : Humanités numériques et littératie : Enjeux de culture générale et de formation | Numérique et éducation

  2. Ping : Le numérique comme milieu d’organisation des savoirs et objet d’étude | Numérique et éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *