L’industrialisation de la mémoire

logo-ARLPACA
Les Métamorphoses numériques du livre II

Si, de tous les médias, le livre imprimé est celui qui semble offrir le plus de résistances à l’extension du numérique, il serait inconcevable de ne pas interroger les tendances qui remettent en cause, sinon son existence ou sa survie, du moins l’éminence de son rôle dans la vie culturelle. […] Se déployant comme média universel, le numérique emporte le livre imprimé, au même titre que les autres médias, dans un processus de déstructuration et de remédiation.  Ce processus se manifeste sous la forme d’une série de phénomènes nouveaux, dont certains sont inouïs par leur ampleur ou leur étrangeté : l’explosion du nombre de textes numériques mis en circulation (sur le web, sous forme de livres électroniques, ou à la suite de la numérisation des bibliothèques) ; la révélation d’un grand nombre d’auteurs, au titre de l’expression personnelle, ou de la contribution des amateurs à des œuvres collectives comme Wikipédia ; la multiplication des supports de lecture, hier, l’ordinateur en réseau, aujourd’hui, les tablettes, les téléphones et les liseuses ; la mise en place des technologies de substitution radicale à l’homme, comme le robot de lecture de Google, ou les logiciels de transcription automatique de la parole ; la diversité des modèles économiques d’édition et l’inversion de la chaîne du livre ; l’apparition des industries de lecture; les nouvelles pratiques de lecture.

Colloque organisé par l’Agence régionale du Livre Paca, sous la direction d’Alain Giffard
28 et 29 novembre 2011, Cité du Livre, Aix-en-Provence

logo-pdf Synthèse des interventions (Dazibao n°32)

Programme et vidéos

• Support de la présentation

• Captation vidéo

Visiter le site de l’Agence Régionale du Livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *