De la photogénie

image
Les Cahiers de médiologie

Relevant de l’évidence ou de la magie, la photogénie résiste à l’analyse. Tout le monde « voit » ce que c’est, et chacun s’amuse à répartir les physionomies de son entourage le long d’une échelle photogénique, sans pour autant savoir à quoi pourrait bien correspondre chaque degré… À des qualités particulières du visage, ou de l’image? À un savoir-faire du modèle, ou de l’opérateur? Révélé par l’apparition de la photographie, ce supplément du visage est-il une vertu naturelle qui se serait ignorée jusqu’au XIXe siècle, ou une donnée historique, nécessairement technique? C’est en tout cas un défi lancé au regard médiologique…

logo-pdf Télécharger l’article sur HAL

Visiter le site de la médiologie

Pour citer cet article

Louise Merzeau, “De la photogénie”, Les Cahiers de médiologie, 2003/1 (N° 15), p.199-206.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *