Le renouveau du web pédagogique

logo-inatheque
Ateliers du dépôt légal du Web à l’Ina


L’évolution et l’adaptation du secteur de l’éducation, de l’enseignement (et de la recherche) dans le contexte de la transition numérique est un enjeu de société majeur. Au delà de l’accès en ligne à des ressources numérisées ou des espaces de travail collaboratifs,  au delà aussi de l’instrumentation stricto sensu de la pédagogie par les outils numériques, un rapport récent du Conseil National, Jules Ferry 3.0 préconise des stratégies éducatives qui mettraient le web, ses technologies et sa culture au cœur des pratiques enseignantes :  maîtrise du code et de l’algorithme, pratique de publication et édition en ligne…  Dans cet environnement sujet à des transformations rapides et incessantes, le rapport entre innovation pédagogique et mise en mémoire du web est peu interrogé, alors qu’il paraît central.

logo-dicenIDF-blanc1Saison 6 – séance 1

Avec :

  • Ghislaine Azémard, professeur en SIC à l’Université Paris 8
  • Jean Marie Gilliot, Maître de conférence à Telecom Bretagne, Chef de projet MOOC de l’ Institut Mines-Télécom
  • Sophie Pene, professeur à l’Université Paris Descartes, membre du CNN,
  • Christine Vaufrey, consultante en ingénierie pédagogique

vendredi 23 janvier 2015 – 14h30-17h30
Ina, Centre Pierre Sabbagh, Paris

Visiter le blog des Ateliers DL Web

Dispositifs de lecture savante. Humanisme et numérique

logo-lecture-savante
Journée d’étude et dispositif d’éditorialisation collective

Si elle est devenue la règle, l’adoption du support numérique dans les pratiques d’étude est loin de s’être stabilisée en un modèle normalisé, sauf à considérer comme référentiel commun les seules contraintes de l’industrie et du marché.
Alors que tous les lecteurs savants pratiquent désormais la lecture en ligne via une diversité de terminaux, il paraît nécessaire de reprendre le questionnement théorique de nos technologies intellectuelles, pour les situer dans une histoire longue des dispositifs analogiques et numériques, et interroger ce qui se transmet à travers notre environnement de travail.
L’enjeu n’est pas seulement de replacer les manières de faire des lecteurs du XXIe siècle dans l’héritage d’une tradition humaniste où l’ordre des livres a « fermenté ». Il est aussi de reconsidérer la culture naissante des data à l’aune de cette archéologie des dispositifs. L’atomisation des documents en données mobilisables et calculables encourage en effet le retour d’une phraséologie de la dématérialisation qui nous paraît devoir être combattue. À l’opposé de l’idéalisme que sert cette insistance sur la désolidarisation des contenus et des supports, cette journée d’étude entend examiner de près la solidarité des dispositifs et des dispositions, y compris dans les environnements dits « virtuels », dont l’affordance n’est pas moins déterminante.

Journée d’étude organisée par le laboratoire Dicen-IDF et l’UFR PHILLIA, en partenariat avec le séminaire « Écritures numériques et éditorialisation » (Iri / Sens Public / Université de Montréal), sous la direction de Louise Merzeau, Aurélien Berra et Olivier Renaut.

Avec :

Christian Jacob
Emmanuel Souchier
Jean-François Bert
Elena Pierazzo
Milad Doueihi
Philippe Aigrain
Evelyne Broudoux

Jeudi 22 janvier 2015 – 9h-19h
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Pôle universitaire Leonard de Vinci – salla 660
La Défense (face au Cnit)

Éditorialisation de l’événement par les étudiants

Webographies, histoire, photos, enquête, glossaire, vidéos…
Pour documenter, accompagner et prolonger cet événement, les étudiants du Master Information communication de Paris ouest ont mis en réseau un ensemble de contenus qu’ils vous proposent de consulter pour enrichir votre expérience
(travail en cours)

Visiter la page Facebook de l’événement
Visiter le site Lecture savante réalisé par les étudiants

@lecture_savante
#lecturesavante

 

Bien archiver : la réponse au désordre numérique


Faut-il conserver toutes les informations qui déferlent avec le tsunami numérique ? Faut-il détruire des données pour se protéger ? Comment gérer le cycle de vie de l’information qui explose et s’ajoute à des masses de papier déjà impressionnantes ?

Archiver, c’est gérer dans la durée les documents utiles pour l’activité future. Quand il est bien fait, l’archivage permet de maîtriser les risques liés à la gestion de l’information dans le temps. Il constitue une assurance que l’on prend sur l’avenir.

Ce MOOC a pour objectif d’expliquer les concepts essentiels de l’archivage managérial : analyse des besoins de preuve et de mémoire, qualification des données, élaboration de règles de vie des documents et des règles du jeu pour tous les acteurs concernés.

Fun-mooc-paris10-CR2PA-logoFormation proposée par le Club d’entreprise CR2PA, pilotée par Marie-Anne Chabin et adossée au département Infocom de Paris Ouest Nanterre La Défense

Les inscriptions sont ouvertes !

Descriptif et liste des intervenants
« Un MOOC qui bouscule », par Marie-Anne Chabin

E-réputation

couv-glossaire
Diversité culturelle à l’ère du numérique. Glossaire critique


En 2005, l’UNESCO adoptait la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, donnant ainsi une forme juridique à la question de la diversité culturelle.
La Commission nationale française pour l’UNESCO, sensible à l’importance de poursuivre cette réflexion, a choisi de publier ce Glossaire critique, exploration des relations souvent fécondes et des liaisons parfois dangereuses entre  diversité culturelle et numérique.

D’ « agrégateur » à « virtuel », 60 termes, 60 définitions des pratiques, objets et usages numériques. Véritable outil d’aide à la réflexion et à la décision, l’ouvrage s’adresse à la fois au grand public et à l’ensemble des acteurs et décideurs concernés par les questions de culture et d’éducation, et plus largement de gouvernance du numérique.

Ouvrage réalisé sous la direction de Divina Frau-Meigs et Alain Kiyindou

Parution : le 7 janvier 2015

Lire la présentation de l’ouvrage

logo-pdf Sommaire et bon de commande

Pour citer cet article

Merzeau Louise, « E-réputation », in Divina Frau-Meigs et Alain Kiyindou (dir.), Diversité culturelle à l’ère du numérique. Glossaire critique, La Documentation française, 2015.

 

Les métiers derrière l’image

derrierelimage
L’image vue par des professionnels


Dans de nombreuses professions, l’élaboration d’une œuvre, d’un service ou d’un produit nécessite des recherches documentaires préalables, la construction de documents intermédiaires, l’échange de ressources, la réalisation de maquettes, etc. Dans tous ces processus, l’image occupe souvent une place importante, sans nécessairement constituer l’objet principal du travail. C’est pour découvrir ces pratiques et ces expertises largement méconnues que les étudiants de la licence Infocom de Paris Ouest Nanterre ont invité 4 professionnels à venir parler de leur travail dans le cadre du cours « Image et Information » assuré par Louise Merzeau.

Intervenants :

• Delphine Lacroix, Iconographe au Monde diplomatique
Thomas Sagory @photomatom, Archéologue, chef de projet multimédia au ministère de la Culture et de la Communication en charge de la collection Grands sites archéologiques (dont Archéologie de la Grande Guerre) et photographe indépendant avec spécialisé en photographie aérienne par cerf-volant.
• Simone Arici, Architecte (Agence OBA)
• Sophie Huet-Trupheme, Journaliste, chef du service Infographie de l’AFP

Présentation :


Prezi réalisé par Lucie P.

Jeudi 4 décembre 2014 à partir de 15h
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Restaurant universitaire, salle l’Arrondi

Visiter la page Facebook de l’événement

MDI2014-04

Ces métiers derrière l’image, Nanterre 2014 – photo Louise Merzeau CC BY-SA

 •
Consulter l’archive du fil Twitter

MDI2014-02-laura

Ces métiers derrière l’image, Nanterre 2014 –  photo @laura2722