L’éditorialisation de soi

Dispositifs profilaires et digitalisation : ce que le profilage fait au social.


Plus que sur une image de soi, l’ethos numérique repose sur un système conversationnel alimenté par un traitement algorithmique de métadonnées. D’un côté, les machines captent les régularités des internautes. De l’autre, les individus administrent leur notoriété en intériorisant la normativité des plateformes. Jouant sur une double logique de documentation et de relation, le profil offre une architecture privilégiée à cette nouvelle forme d’ethos. Fonctionnant comme territoire et comme matrice, il permet aussi de dépasser l’horizon individuel pour rattacher l’ethos à un commun.

Atelier critique, séminaire du laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique (Lise)

Discutante : Virginie Julliard (Maître de conférence à l’Université de Technologie de Compiègne)

mercredi 1er février 2017
Cnam, Paris – salle 17.1.05

• support de présentation :

logo-pdf Télécharger la bibliographie

Consulter le site du LISE

Techniques d’oubli en environnement numérique

logo-cresat

Mémoire et numérique : entre collecte et oubli, enjeux sociétaux et professionnels


Chaque seconde, le moteur de recherche de Google mène une activité imperceptible pour les internautes : l’indexation. Ses mécanismes sont bien connus […]. La politique de désindexation des contenus est, quant à elle, beaucoup moins connue […]. Ce geste de désindexation, quasiment invisible, pose d’abord des questions juridiques, politiques et organisationnelles. […] Retirer un document peut nécessiter de complexes négociations avec des cadres législatifs concurrents, des équipes situées dans plusieurs pays et des acteurs aux intérêts différents. Quels critères commandent l’interprétation d’une situation problématique ? Quel est le devenir des documents retirés de l’index de Google ? Ont-ils un nouveau statut juridique, matériel et ontologique ? La gestion de la mémoire collective se pose alors également. Appareillées par des dispositifs, les modalités d’exercice de cette mémoire sont fragilisées. Les moteurs de recherche, comme la culture numérique, ont cependant une vertu heuristique : ils obligent à inventer de nouvelles formes de constitution de la mémoire, qui ne passeraient plus exclusivement par des foyers identifiés, comme les plateformes publiques ou propriétaires. Quelle « compétence mémorielle » et quels nouveaux « arts de la mémoire » sont ainsi à encourager pour anticiper les risques d’une « démémoire » cadrée ? Enfin, quelle place donner à l’oubli ? Dans quelles conditions peut-il s’exercer ?

Journée d’étude organisée par le laboratoire CRESAT
Comité d’organisation :
Marc Jahjah, Carsten Wilhelm, Fabien Bonnet, Timothée Euvrard

Avec :

  • Alessandro De Falco, legal specialist chez Google France
  • Karine Favro, MCF HDR en Droit public
  • Camille Desenclos, MCF en SIC, et responsable de la spécialité Archivistique – UHA
  • Claire Scopsi, MCF à l’INTD
  • Rolf Kailuweit, Professeur de Linguistique et Sciences des Médias et de la Communication à l’université de Freiburg
  • Catherine Roth, Docteur en SIC, – CRESAT
  • Mélanie Antoine, Réalisatrice chez « Les Voix d’Ici : L’audioguide des habitants»

mardi 13 décembre 2016
Faculté des sciences économiques, sociales et juridiques de Mulhouse (FESEJ)
Campus Fonderie, 16, rue de la Fonderie (Amphi 2)

logo-pdf Télécharger le programme

• support de présentation :

logo-pdf Télécharger la bibliographie

Consulter le site du CRESAT

Comment construire une culture numérique citoyenne ?

cpu
Colloque Devenir citoyen à l’ère du numérique : enjeux scientifiques et éducatifs

Le colloque mettra en avant aussi le rôle joué par ces nouveaux moyens de communication dans le développement des théories du complot, du communautarisme ou de la radicalisation religieuse et politique. Dès lors, la formation des publics à la littératie numérique et à une culture citoyenne numérique apparaît comme un enjeu essentiel pour la démocratie. L’objectif ne peut être atteint que si la formation des formateurs est profondément remaniée pour tenir compte des mutations profondes induites par l’usage massif des technologies numériques. La CPU se propose de réfléchir à la façon dont l’université peut contribuer à l’émergence d’une culture numérique commune notamment à travers l’élaboration d’un socle de recherche.

Organisé par la conférence des présidents d’université (CPU).

Le 30 novembre 2016, Université de Caen
Amphithéâtre Pierre Daure / Aula Magna

14h15-15h15. Table ronde n°3
Comment construire une culture numérique citoyenne ? Comment former les publics ? Comment
aboutir à une définition partagée de la littératie numérique ?
Animée par Christine Gangloff-Ziegler, Présidente de l’université de Haute Alsace
Avec :
  • Hervé Lecrosnier, maître de conférences à l’université de Caen Normandie
  • Louise Merzeau, professeur à l’université Paris Nanterre
  • Emmanuelle Roux, membre du Conseil National du Numérique
  • Jean-François Cerisier, professeur à l’université de Poitiers

logo-pdf Programme du colloque

visionner la captation vidéo de la conférence
capture-table-ronde-caen

Consulter le site de l’université de Caen

Pour une anthropologie du numérique

logo-e-education
Colloque international e-éducation
Penser les organisations éducatives à l’ère de la mobilité

Depuis plus de 20 ans, le numérique n’est la plupart du temps abordé qu’à travers le paradigme de la rupture et de la nouveauté. Les héritiers de la culture du livre, qui administrent encore la plupart des systèmes de régulation sociale, l’appréhendent souvent comme une terra incognita, un monde séparé dont les règles seraient inconnues, inédites ou inexistantes. Si cette perception était parfaitement légitime jusqu’au début du XXIe siècle, au fur et à mesure que les années passent, elle apparaît de plus en plus comme un refus d’aborder la question de front, en remettant toujours à demain l’entrée dans le monde numérique Lire la suite.

Organisé par l’ESENESR, avec la Télé-Université du Québec (TELUQ), le réseau Canopé, le CNED et l’Université de Poitiers

Du 7 au 10 novembre 2016, Poitiers

Table ronde « Pour une anthropologie du numérique »
avec Jacques-François Marchandise (La Fing) et Pascal Plantard (Université Rennes 2)
mardi 8 novembre 10h30

Programme du colloque

Émission webradio Vers une écologie du numérique enregistrée le 8 novembre, avec J.-Fr. Marchandise et P. Plantard :

Consulter le site du colloque

Présence numérique : du mode d’existence transmédiatique

logo.indd
Colloque IMPEC


Interrogeant les modes de construction relationnels aussi bien qu’informationnels des individus en réseau (en particulier sur le web), nous tenterons d’abord de montrer en quoi la présence est un concept opératoire, non seulement pour décrire l’écosystème numérique, mais aussi pour en critiquer certaines orientations ou interprétations, en l’opposant notamment à l’identité numérique. En passant par la notion d’environnement-support, nous proposerons ensuite de dépasser la focalisation sur l’écran en développant l’idée d’un mode d’existence trans­médiatique. Enfin, nous proposerons d’analyser la présence comme une pratique d’éditorialisation, en insistant sur le rôle matriciel du profil.

Conférence invitée

Colloque organisé par le laboratoire ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations ; CNRS/ Université Lumière Lyon 2/ ENS de Lyon), sous l’impulsion de Christine Develotte, professeure à l’Ecole normale supérieure de Lyon.

du 6 au 8 juillet 2016
Institut français de l’Éducation,
ENS de Lyon

Télécharger le programme

Suivez #IMPEC16 sur Twitter

Visiter le site du colloque IMPEC